Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

[ ↓ ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Message [Page 1 sur 1]

Invité


Invité

Invité

Message posté: le Mar 13 Fév 2007 - 20:18
Alors que les campagnes pour le don du sang sensibilisent le grand public au manque de donneurs, voilà une affaire qui sème le
trouble. Laurent Drelon, 36 ans, a déposé jeudi au tribunal d’instance de Paris, une plainte contre X pour “discrimination” à la suite d’un don de sang refusé, en raison de l’homosexualité du donneur.



“La secrétaire m’a montré la référence FR08 sur mon dossier. Selon elle, c’est le code pour l’appartenance à la communauté gay.
Donc pas de don du sang.”

Le 16 novembre 2004, Laurent Drelon se rend à l’hôpital Saint-Louis de Paris, pour un don de plaquettes.
Après avoir rempli le questionnaire de santé, le donneur se rend à l’entretien avec un médecin : “Les questions posées tournaient autour des préférences sexuelles. J’ai répondu que cela relevait de la vie privée.
Le médecin en a conclu que j’étais homosexuel et m’a expliqué que mon don ne pouvait être accepté”, explique-t-il. Deux ans plus tard, le 9 août 2006, Laurent Drelon se rend à une collecte de sang. “J’ai rempli le questionnaire, et à la question des penchants sexuels j’ai coché la case “hétérosexuel”.
Le médecin qui m’a reçu a dit que j’avais menti. La secrétaire m’a montré la référence FR08 sur mon dossier.
Selon elle, c’est le code pour l’appartenance à la communauté gay.”



L’EFS se défend
Selon l’Etablissement français du sang (EFS), cette particularité répond à une directive de l’Institut national de veille sanitaire (INVS). “Le système transfusionnel français repose sur la sécurité des malades”, explique
Philippe Denicot, directeur médical scientifique de l’EFS.
“Il existe des contre indications comme les personnes ayant séjourné dans des zones impaludées ou des patients ayant subi des opérations
chirurgicales. Les statistiques datant de la seconde partie de l’année 2006 démontrent que, chez les homosexuels masculins, le risque de portage du virus VIH est environ 60 fois supérieur à celui de la population générale. Ces chiffres apportent un risque insupportable
aux patients et le don du sang des homosexuels masculins est refusé.”


Source "Metro".

ATTENTION téléchargement direct format PDF

http://www.metrofrance.com/fr/divers/pdf/2007/02/13/FRMAR_2007_02_13.pdf



Dernière édition par le Jeu 29 Mar 2007 - 18:33, édité 1 fois

Invité


Invité

Invité

Message posté: le Mar 13 Fév 2007 - 20:34
Bonsoir,

Sophie le matin potasse "METRO"... Elle est rentrée scandalisée, je le suis aussi.

Moralité, l'honnêté ne paie pas.


Si cette personne avait tûe son homosexualité il avait le droit de donner son sang.....

Chaque échantillon de sang est testé systématiquement.


Alors il y a de quoi s'interroger !

Milouze14


Fondateur

Milouze14

Message posté: le Mar 13 Fév 2007 - 20:46
c'est bien une mentalité FRANCAISE domi et des préjugés bien souvent non fondés .
tu es différent donc .......





Fondateur des forums Milouze14

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Invité


Invité

Invité

Message posté: le Mar 13 Fév 2007 - 20:52
Philippe,

dans ce cas c'est l'honnêté qui est jugée !

C'est inadmissible.


Quant à la différence....... On peut l'être de tant de manières.

D'ailleurs c'est quoi la différence ?
Un mode de vie ?
De penser ?
Une couleur ?
Un sexe ?

Le poids aussi.

Sophie et moi sommes refoulées des dons de sang parceque nous n'accusons pas un poids minimum....

Difficile de sortir de certaines "normes".

Milouze14


Fondateur

Milouze14

Message posté: le Mar 13 Fév 2007 - 21:02
la difference
un mot bien difficile a expliquer de nos jours pour nos gouvernants
qui se cachent bien de dénoncer leurs propres erreurs





Fondateur des forums Milouze14

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



titine64


Invité

titine64

Message posté: le Mar 13 Fév 2007 - 21:35
Bonsoir,

Je trouve ces pratiques scandaleuses ! Quelle ironie...
Comme tu dis Dominique, la France a besoin de sang, besoin de plaquettes et rejette des bonnes volontés pour des prétextes absurdes.

J'ai téléphoné l'an dernier au Centre de Transfusiuon Sanguine de ma ville pour me renseigner car je souhaitais donner mes plaquettes. Et bien on a refusé ma démarche car je prenais un traitement médicamenteux, bien qu'en rien dangereux.

Dire que des personnes peuvent mourir parce que certains services considèrent l'homosexualité comme tare génétique ou virus en puissance, alors que du sang empoisonné a continué à être utilisé consciemment et en toute connaissance de cause sur des personnes.

C'est écoeurant !

Invité


Invité

Invité

Message posté: le Lun 26 Mar 2007 - 12:35
Bonjour
Je pense que c'est désolant qu'actuellement ce genre de situation existe en France: Dommage!!!!

Invité


Invité

Invité

Message posté: le Lun 26 Mar 2007 - 20:43
Bonsoir,

Il s'agit peut-être tout simplement d'une mesure de précaution ? Avez-vous bien lu ceci ?

Les statistiques datant de la seconde partie de l’année 2006 démontrent que, chez les homosexuels masculins, le risque de portage du virus VIH est environ 60 fois supérieur à celui de la population générale.

Même si on sait bien que le sang est chauffé etc etc, est-ce inacceptable de prendre ces mesures de sécurité ? Nous sommes sommes laissé bouffer par le politiquement correct à un tel point que souligner des vérités est devenu "discriminatoire".

Invité


Invité

Invité

Message posté: le Lun 26 Mar 2007 - 20:59
Sabaudia,

ce qui a choqué ma fille et moi-même, c'est le refus pour cette personne "étiquetée" HOMO d'accepter son sang.
A "L'HETERO" ou au "BI" (ce dernier prendra soin de taire son état de "BI") rien ne leurs sera demandé, et on ne refusera pas leur sang.... Pourtant ils ont les mêmes chances d'être porteurs du VIH, qu'un "HOMO".

Alors oui la discrimination est bien présente, à mon avis.



Dernière édition par le Lun 26 Mar 2007 - 21:11, édité 2 fois

Invité


Invité

Invité

Message posté: le Lun 26 Mar 2007 - 21:09
Papatte a écrit:Pourtant ils ont les mêmes chances d'être porteur du VIH

:pirat:

chez les homosexuels masculins, le risque de portage du virus VIH est environ 60 fois supérieur à celui de la population générale



Dernière édition par le Lun 26 Mar 2007 - 21:10, édité 1 fois

Invité


Invité

Invité

Message posté: le Lun 26 Mar 2007 - 21:09
Celui qui discrimine, c'est le virus du sida, qu'on le veuille ou non.

Invité


Invité

Invité

Message posté: le Lun 26 Mar 2007 - 21:22
Sabaudia a écrit:Celui qui discrimine, c'est le virus du sida, qu'on le veuille ou non.

Ce qui discrimine c'est oser reconnaitre son homosexualité.



Sabaudia a écrit:
Papatte a écrit:Pourtant ils ont les mêmes chances d'être porteur du VIH

:pirat:

chez les homosexuels masculins, le risque de portage du virus VIH est environ 60 fois supérieur à celui de la population générale

Si tu prends la population de la France, combien en % "d'homos" par rapport aux hétéros ?
D'homos se reconnaissants ainsi ?

Combien se cachent ?
Combien sont "Bis" ? Dans quelle catégorie classer ces derniers ?

Invité


Invité

Invité

Message posté: le Lun 26 Mar 2007 - 23:46
papatte a écrit:
Sophie et moi sommes refoulées des dons de sang parceque nous n'accusons pas un poids minimum....
.

:confused: :confused: :confused:
m'enfin ?!
même si le rapport taille-poids est dans une " norme " ???



il y a aussi d'autres "bêtes" trucs...
avant, j'étais donneur (+/- ) régulier.

Maintenant,
depuis que j'habite à 200 mètres d'un hôpital, je le suis beaucoup moins ,
because :
l'hôpital n'est pas " équipé" pour les dons de sang :pirat:
ils font venir les pochettes d'un "centre agréé"pour leurs interventions chirurgicales quotidiennes...

Je trouve ça d'un con !!!

je dois donc me taper le centre ville, ou aller à un centre spécifique alors qu'à 200 mètres de chez moi.... il y a une cohorte d'infirmières et d'infirmiers aptes à faire le prélevement...
mais par contre, les prises de sang, ça, ils font , évidemment...
Et qu'ils viennent pas me dire que c'est une question de "place" de stockage, le centre de prélevement du centre ville à pas gand chose comme place pour faire son "stockage" ...
tsss. les excuses bidons des bureaucrates jamais motivés...

et après, on se demande pourquoi je déteste les administrations et leurs valets...

:)

Invité


Invité

Invité

Message posté: le Mar 27 Mar 2007 - 7:31
papatte a écrit:
Ce qui discrimine c'est oser reconnaitre son homosexualité.

Pas de souci, chacun apprécie selon ses critères. Moi je dis et redis qu'il s'agit là d'une mesure de précaution élémentaire. C'est peut-être malheureux, mais c'est ainsi, les chiffres sont les chiffres. Les pouvoirs publics ne vont pas prendre le risque, même minime, d'accepter des dons d'une communauté qui (encore une fois pourquoi nier les chiffres) présente un taux de séropositivité 60 fois supérieur à la moyenne ? Après le scandale du sang contaminé, on ne peut que saluer cette responsabilité élémentaire.
Il y a des priorités avant de crier à la discrimination et à l'exclusion à tout bout de champ... dans cette pauvre France devenue communautariste.

Invité


Invité

Invité

Message posté: le Mar 27 Mar 2007 - 12:35
oui mais bon,
de là à jeter l'opprobre sur une partie de la population
( je n'utilise pas le mot " communauté" vu que je suppose que comme toutes les minorités,
il ne s'agit pas toujours de "démarches" personnelles vers une "association" de la part des personnes désignées...
Parle t'on de "communauté" des myopes, des plus d'1 mètre 80, des amateur(trice)s de fromage de chêvre, des artistes, etc... ? )

Je sais que les médias usent souvent des termes " communauté gay", sans doute parce que c'est plus facile,
mais je suppose qu'il y a une foule de filles et de gars qui vivent leur homosexualité de façon " naturelle" sans se sentir "obligé" de se coller des étiquettes pour faire plaisir aux " bien comme il faut" qui veulent des petites boîtes bien rangées , de couleurs distinctes, sur des des étagères sans un grain de poussière...
On peut parler de "communauté" religieuse, ou de groupes où les "membres" ont librement consenti d'y adhérer
( s'ils n'y ont pas librement consenti, ça devient déjà autre chose...de nettement plus pervers, que ce soit religieux ou politique ( même combat...))

Je sais que la définition du mot "communauté" désigne des états de similitude,
mais je trouve que la compréhension commune de ce mot porte
à quelque chose de beaucoup plus complexe qui peut ouvrir à trop de définitions déplacées...

Bon, ça , c'était juste un avis stricto-perso regardeplusbas sur ce terme qui me dérange toujours,
quelque soit l'usage qu'on en fait ( y en a d'autres....)

Si les chiffres " statistiques" parlent en défaveur des homosexuels masculins,
c'est probablement parce qu'étant parmi les premières victimes de ce fléau, ils ont été les premiers à être comptabilisés et soignés,
et si les évolutions des thérapies ont heureusement évolués, il se fait qu'ils sont donc nombreux à être encore de ce monde.

...et aussi parce que les " statistiques" sont une technique de comptage qui peut être "estimée" de multiples
( pour le plus grand bonheur des politiciens d'ailleurs )
manières, et qu'en " évaluant" un pourcentage par rapport à un autre pourcentage
( d'une population globale par ex., qui comprend différents ensembles comprenant eux-mêmes
de multiples sous ensembles qui peuvent se répartir dans les autres ensembles ou sous ensembles, etc...)
,
les chiffres d'une des cellules des calculs peuvent paraître disproportionnés...

y a qu'à voir les "petits jeux" de chiffres dont les "spécialistes" des manipulations médiatiques de tout pays usent
( chiffres du chômage, des recettes ou déficit au niveau fiscal, prévisions des budgets, etc...etc...)

et donc, je trouve qu'exclure une partie de la population pour des raisons
pareilles sont non fondées, même dans l'esprit de précaution élémentaire.

Parce que :
> les prélevements doivent être "testés" par " précaution élémentaire ".
> les donneurs ( en tout cas dans les pays où le don de sang n'est pas rétribué, ce qui devrait être interdit partout...par sécurité )
sont en général des personnes responsables, quelles que soient leurs aspirations culturelles ou orientation sexuelles.
> que depuis les scandales français du sang contaminé ( et là on peut discuter des " responsabilités " des pouvoirs publics ), dont les responsables n'ont pas été punis comme il le fallait ( que vous soyez puissant ou misérables....),
il est supposé que les services concernés aient fait et mis en place toutes les sécurités de manipulations requises.

Donc, il n'y a aucune raison pour que les homos responsables ( et certainement plus que les hétéros qui se sentent "immunisés" contre le virus HIV et qui se protègent pas ) et volontaires pour des dons, soient ainsi discriminés

Un sang sain peut sauver des vies, qu'il vienne, ou non, d'un homo, un sang sain reste un sang sain...

J'aurais plus confiance , en cas de besoin, qu'un homo responsable me file du sang ,
qu'en de nombreuses personnes de mon entourage proche ( filles ou mecs) qui s'envoient en l'air dans tout les coins sans protection....
en disant qu'ils "savent" ce qu'ils font ( en oubliant souvent qu'ils (elles) sont souvent trompé(e)s par leur partenaire également ( qui "sait" aussi, bien sûr, ce qu'il(elle) fait... soupiiiiir...)

Invité


Invité

Invité

Message posté: le Mar 27 Mar 2007 - 13:32
griffe a écrit:

J'aurais plus confiance , en cas de besoin, qu'un homo responsable me file du sang , qu'en de nombreuses personnes de mon entourage proche ( filles ou mecs) qui s'envoient en l'air dans tout les coins sans protection....
en disant qu'ils "savent" ce qu'ils font ( en oubliant souvent qu'ils (elles) sont souvent trompé(e)s par leur partenaire également ( qui "sait" aussi, bien sûr, ce qu'il(elle) fait... soupiiiiir...)


Bonjour,
Je ne reprends que cette partie, mais je suis entièrement d'accord sur l'ensemble de ce que dit Griffe.

Puisque le principe de précaution prévaut, qu'il soit suivit pour tous les prélèvements d'où qu'ils proviennent "homos", "Bis" et pseudos normaux puisque réputés "sans risques".... Hétéros.

BUBU30


Membre

BUBU30

Message posté: le Mar 27 Mar 2007 - 15:19
Bonjour tout le monde,

En France, on a complètement oublié le sens du mot:

"TOLERANCE"

Invité


Invité

Invité

Message posté: le Mar 27 Mar 2007 - 20:22
papatte a écrit:




Puisque le principe de précaution prévaut, qu'il soit suivit pour tous les prélèvements d'où qu'ils proviennent "homos", "Bis" et pseudos normaux puisque réputés "sans risques".... Hétéros.

Bonsoir,

ça me semble plus que logique.

Enfin c'est dans la logique du principe de précaution qui doit ou devrait concerner chaque don.



Alors pourquoi étiqueter quelqu'un ?

BUBU30


Membre

BUBU30

Message posté: le Mar 27 Mar 2007 - 23:17
Bonsoir Sophie,
De nos jours, les hétéros ne sont pas plus à l'abris que les homos, et peut-être plus dangereux, car en se croyant "Supérieurs", prennent moins de
précautions.
C'est ça la FRANCE: la rumeur, les préjugés, c'est pas aujourd'hui qu'ils trouveront un médicament contre la bêtise humaine!
A+

Dan 77


Membre élite

Dan 77

Message posté: le Mer 28 Mar 2007 - 0:35
Bonsoir


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonne lecture regardeplusbas regardeplusbas

Invité


Invité

Invité

Message posté: le Mer 28 Mar 2007 - 0:57
Bonjour vue l'heure,

Mais entre le moment d'une éventuelle contamination et celui où les tests deviennent positifs, s'écoulent douze jours pendant lesquels le donneur peut être contaminant sans que cela ne soit détectable.

Valable je pense pour tous les donneurs éventuels, non ?
Il n'est pas écrit sur le front d'un "Homo" qu'il l'est.... Et ça ne se devine pas forcément
Le questionnaire n'est utile que si le monde des donneurs joue le jeu de la loyauté.......



Aujourd'hui, la sécurité de la transfusion sanguine est assurée à plusieurs niveaux et permet d'écarter quasiment la totalité des dons contaminés par le virus du sida ou ceux de l'hépatite B et C. Depuis le 6 juillet 2006, suite à une directive européenne, un questionnaire rempli par le donneur de sang avant le prélèvement lui demande explicitement s'il a déjà eu des rapports sexuels entre hommes, comme cela se fait dans une majorité de pays européens.

Moralité et ce n'est qu'une image :
Si cette nuit je pars en vadrouille, fait quelques galipettes non protégées, que demain ou dans 8 jours je vais donner mon sang, que je taise ma vie sexuelle débridée....Mon sang est réputé "bon"...

Pourtant je pourrais être déclarée "séro-positive" quelques jours plus tards...

Pourtant je ne suis ni "Homo", ni "Bi" juste Hétéro.


Toujours aucune discrimination ?

Invité


Invité

Invité

Message posté: le Mer 28 Mar 2007 - 0:59

BUBU30


Membre

BUBU30

Message posté: le Mer 28 Mar 2007 - 1:03
Domi,
j'aurais pas cru ça de toi...
:tfzetyztyyy:

Invité


Invité

Invité

Message posté: le Mer 28 Mar 2007 - 1:05
Jean Marc,

on apprend tous les jours hinhin MDR

Dan 77


Membre élite

Dan 77

Message posté: le Mer 28 Mar 2007 - 1:20
papatte a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Bonsoir


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonne lecture regardeplusbas regardeplusbas

Dan,
ton avis aurait été intéressant. regardeplusbas


Bonsoir

Mon avis je le donnerais sans soucis......mais en aucuns cas ne veux soulever une polémique ici....c'est la raison pour laquelle j'ai communiqué ce lien.

Quand à la france....si elle était si mauvaise que ça, pourquoi tant de gens veulent t'ils y venir ??? Ca aussi c'est bien francais......... :syrtrysy:

Invité


Invité

Invité

Message posté: le Mer 28 Mar 2007 - 1:24
Re bonjour

Merci Dan. regardeplusbas

@Dan 77 a écrit:

Bonsoir

Mon avis je le donnerais sans soucis......mais en aucuns cas ne veux soulever une polémique ici....c'est la raison pour laquelle j'ai communiqué ce lien.

Invité


Invité

Invité

Message posté: le Mer 28 Mar 2007 - 5:58
@Dan 77 a écrit:
Bonsoir

Mon avis je le donnerais sans soucis......mais en aucuns cas ne veux soulever une polémique ici....c'est la raison pour laquelle j'ai communiqué ce lien.

Salut,

Oui mais un forum est fait pour débattre et je pense (j'espère) que celui-ci n'échappe pas à la rêgle.
Moi j'ai donné mon avis, je ne trouve pas que les homosexuels soient particulièrement persécutés dans notre pays (nous ne sommes pas en Iran), bien au contraire, je ne trouve pas qu'il y ai un manque de "tolérance", mot dont on nous rabat les oreilles à longueur de journée, à tord et à travers.
Je trouve que ce sont plutôt les valeurs familiales, le mariage, l'union entre une femme et un homme, la famille qui sont plutôt ringardisées à notre époque et tournées en ridicule. Alors chacun fait ce qu'il veut avec ses fesses : mais le lobbying et le communautarisme homosexuel hystérique: ce sera sans moi.
Ceci dit sans mépris aucun envers quiconque ici.

Invité


Invité

Invité

Message posté: le Mer 28 Mar 2007 - 9:48
Sabaudia a écrit:

Salut,

Oui mais un forum est fait pour débattre et je pense (j'espère) que celui-ci n'échappe pas à la rêgle.


Bonjour à tous,

ici comme ailleurs on peut discuter.

Sur ce sujet précis qui porte sur un refus fait à un "Homo" de son sang.

Il me semble que durant ces deux pages, nous sommes restés sur ce fait, qu'il n'y a pas eu de débordements spectaculaires, et encore moins d'insultes ou de mots orduriers envers qui que ce soit.

Juste un échange d'idées sur un fait précis.

Invité


Invité

Invité

Message posté: le Mer 28 Mar 2007 - 9:49
[quote="Sabaudia"]
@Dan 77 a écrit:
mais le lobbying et le communautarisme homosexuel hystérique: ce sera sans moi.
Ceci dit sans mépris aucun envers quiconque ici.

:confused:

où ça , lobbying ?

s'il est vrai que via les médias, le côté caricatural d'une certaine frange
homo ( gay pride, drag queen, etc...)
est mise sous les feux de la rampe, histoire sans doute, "d'exorciser" le
côté bourgeois coincé de la population engluée
dans une gangue de "tradition" judéo chrétienne bien opaque
( pour la partie occidentale du monde )
et depuis longtemps ; d'une intolérance crasse "bien comme il faut".

C'est sans doute parce que la société se trouve le besoin de lacher
un peu la soupape des conventions imbéciles imposées par une minorité
dirigeante "conseillée" par Rome, qui jusqu'au siècle des lumières en tout
cas, ressemblaient étrangement aux diktats qu'on reproche, avec un gros
doigt et les sourcils froncés, aux régimes talibans et approchants....
Depuis deux siècles, les "amateurs" de liberté et du développement
essaient, difficilement, de nettoyer toute ces poussières sombres.

Il n'y a pas de "lobbying" homo, et je trouve particulièrement dangereux
d'user de ce terme avec tout ce que ça sous-entend.
Lobbying, à propos de minorités...
Cela rappelle les " on dit que " qu'une certaine minorité culturelle et
religieuse a payé chèrement depuis deux millénaires.

S'il y a mise en lumière médiatique de façon plus régulière des homos
des deux sexes,
c'est plus par un mélange de revendications légitimes pour leurs droits
d'exister sans se cacher et sans contraintes et ...d'un certain intérêt
pervers d'une population pour les "choses" taboues du sexe qui sent le
souffre, de ces "interdits" imposés par une culture rétrograde qui a
toujours voulu "imposer" une seule forme de civilisation , plus facile à
diriger bien sûr, en excluant toutes autres formes de modes de vies qui
ne seraient pas ..." traditionelles ",
repliées sur le passé et des "valeurs" ( totalement subjectives) ancestrales
( comme si les ancêtres avaient plus de "connaissances" valables que les êtres du présent ou du futur ). hinhin

le fameux " c'était le bon temps", tellement repris par les démagos des
partis dangereux pour la démocratie, populistes et prêt à toutes formes
d'exclusion pour se rassurer dans le petit monde cloîtré dans la fausse
certitude des "valeurs" passéistes.

Non, personnellement, je ne vois pas de "lobbying" homo...
Si celles et ceux qui se disent les représentants de cette orientation
sexuelle profitent de "l'intérêt" que les médias leur portent, ils(elles) ont
bien raison, vu qu'il faudrait arriver un jour ( on peut toujours espérer
)
que chacun(e) puisse dans la société vivre sa vie, ses choix privés,
sans jamais être rejeté ou mis au ban...
On ne devrait même pas en parler !!!

Je trouve que ce sont plutôt les valeurs familiales, le mariage, l'union entre une femme et un homme, la famille qui sont plutôt ringardisées à notre époque et tournées en ridicule.
Et c'est vraiment pas parce "qu'on" parle un peu plus des homos que je
me sent particulièrement mal à l'aise de préférer vivre avec une fille, ou
même plusieurs si c'était possible ( ben quoi ??? on peut rêver, non ? :yhruiri: )

Le vrai problême est, je pense, que l'on continue à désigner tel ou telle
minorité, telle couleur de peau, comme étant " pas bien comme il faut"...
et qu'une masse de bovins le croit et l'avale comme "vérité", sans réfléchir.

Ça ! c'est le problême....

Dan 77


Membre élite

Dan 77

Message posté: le Mer 28 Mar 2007 - 12:30
[quote="griffe"]
Sabaudia a écrit:
Dan 77 a écrit:
mais le lobbying et le communautarisme homosexuel hystérique: ce sera sans moi.
Ceci dit sans mépris aucun envers quiconque ici.

:confused:

...

Bonjour à tous


Juste pour dire que je n'ai jamais écrit cela.............


pascontentGrrrrrr beug

:fvrtyèztryz:



Dernière édition par le Mer 28 Mar 2007 - 13:08, édité 1 fois

BUBU30


Membre

BUBU30

Message posté: le Mer 28 Mar 2007 - 12:57
Bonjour,
Griffe, je crois que l'on sort du sujet d'origine. On ne fait pas le procès des homos, mais celui des "bien pensant" qui refusent un don du sang de quelqu'un qu'est pas dans les "normes".

Ce gars là a eu la franchise (et le courage) de dire la vérité, et il rejeté du ban de la société, alors que si on réfléchit un peu, le premier couillon qui a sauté une gonzesse sans protection peut donner son sang sans rendre de comptes. Il est là le Hic!

Tu parles "de notre temps", ben oui, y avait pas cette saleté, et à l'époque, le seul soucis était de ne pas engrosser la nana, sinon...

Bref, vaste sujet, qui ne se résoudra pas encore, vu le nombre d'esprits étroits qui subsistent dans ce vaste monde.
A+

Invité


Invité

Invité

Message posté: le Mer 28 Mar 2007 - 13:51
@BUBU30 a écrit:Bonjour,
Griffe, je crois que l'on sort du sujet d'origine. On ne fait pas le procès des homos, mais celui des "bien pensant" qui refusent un don du sang de quelqu'un qu'est pas dans les "normes".


Bref, vaste sujet, qui ne se résoudra pas encore, vu le nombre d'esprits étroits qui subsistent dans ce vaste monde.
A+

Coucou Jean-Marc,

d'esprits plus ouverts que celui de Griffe, je pense qu'ils sont rares.
Même le mien pourtant très ouvert doit avoir quelques lacunes.

Je connais Griffe depuis longtemps à l'échelle du net, jamais je n'ai été pertubée par l'un de ses propos. Pourtant on s'est croisés très souvent.


On ne fait pas le procès des homos, mais celui des "bien pensant" qui refusent un don du sang de quelqu'un qu'est pas dans les "normes".

C'est justement contre ses "bien-pensants" que Griffe, toi Jean-Marc, d'autres ou moi ont une voire plusieurs dents.



Dernière édition par le Mer 28 Mar 2007 - 13:52, édité 1 fois

Invité


Invité

Invité

Message posté: le Mer 28 Mar 2007 - 13:51
@BUBU30 a écrit:Bonjour,
Griffe, je crois que l'on sort du sujet d'origine. On ne fait pas le procès des homos, mais celui des "bien pensant" qui refusent un don du sang de quelqu'un qu'est pas dans les "normes".

je n'ai pas l'impression d'être sorti du sujet, au contraire...
C'est bien le débat : " norme"... et des "bien pensants" rigides ( comme la mort...) qui veulent à tout prix en définir les limites.....

regardeplusbas

BUBU30


Membre

BUBU30

Message posté: le Mer 28 Mar 2007 - 15:11
Bonjour vous deux,
D'accord avec la critique et les attaques contre les "bien pensant", les esprits obtus, les vieilles superstitions, et surtout cette catégorie de personnes qui jouent les pucelles effarouchées quand on met ce sujet sur la table (façon de parler), et qui au fond d'eux mêmes, aimeraient bien de temps en temps gouter à ce fruit défendu...
Mais la morale réprouve!!! Et qu'en dirait-on? (ça s'est super important pour eux)! hinhin

J'en ai par dessus la tête (et je suis poli) que nous soyons automatiquement mis dans telle ou telle catégorie, classés, triés, étiquetés selon notre façon de faire ou de penser.

Nous ne sommes pas faits pour vivre dans des tiroirs bien rangés, bien classés!

S'il n'y avait pas la diversité des êtres, que le monde serait triste!!!!!!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Message [Page 1 sur 1]

[ ↑ ]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 
  • © PunBB | Signaler un abus